Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

20 mai 2014

Armure

Elle est lourde et étroite mon armure, j'essaie de m'en défaire.

Mais imaginez-vous les gesticulations nécessaires ? C'est tenter d'enlever une combinaison d'acier, choisie une taille en dessous (la vendeuse avait dit "elle va se faire", mon œil...), c'est se creuser la tête entre chaque tentative pour trouver une méthode efficace, et au dessus de toute considération mécanique, avoir peur de réussir le strip-tease : parce que, peut-être, je risque de m'écorcher vive.

Il n'y a pas de clé ou de méthode définitive, je l'ai compris peu à peu.

J'ai bien commencé à limer et à fragiliser l'acier... A certains endroits, je perçois ma peau. Pour les grandes occasions, je parviens à dissimuler l'armure momentanément.

J'ai même rencontré des personnes qui font comme si elle n'existait pas, mon armure. C'est cette magie qui la diluera, je crois.

Le chevalier
Prendre une fille sur mes genoux, avec mon armure ? Je mets dix minutes rien que pour dévisser les épaules.

Ondine
Moi, j'ai un moyen pour défaire les armures.

L'armure s'est défaite d'un coup. Ondine s'est précipitée sur les genoux de Hans.

Ondine, Jean Giraudoux, Acte I Scène V.

 

Les commentaires sont fermés.