Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

25 juillet 2006

Du célibat (et des araignées)

5792818.jpgVous le voyez ce point noir ? Oui, je sais, on ne dirait pas... C'est un monstre. L'araignée qui a osé squatter chez moi hier soir. Un monstre vous dis-je. Lorsque je me suis retournée et que je l'ai vue, j'ai réussi à me pas crier à m'en faire péter les cordes vocales, ce qui fut très longtemps ma stratégie (basique) de défense. J'ai juste lâché un ahhh ! Putain de bordel de merde ! ce qui est bien plus classe, bien que pas beaucoup plus efficace que le cri qui tue -mes cordes vocales.

Paralysée, j'ai du demander de l'aide aux serveurs du café qui est en bas de chez moi. En bonne habituée de ce rade, je savais qu'une bonne âme se dévouerait pour voler à mon secours et écraser la tâche noire immonde.

C'est H. qui s'est collé au sale boulot. Propre, pas une tâche d'écrabouillement sur le mur. Du travail de professionnel. Ce matin dans le café, les serveurs et moi l'avons surnommé "le tueur".

J'ai repris mes esprits en sirotant une bière au zinc (hey, les garçons, je ne vous paierai pas en nature, alors je consomme, ça va comme deal ?) et nous avons échangé sur les bestioles qui hantent les appartements parisiens. Insectes de tous genres, souris, jusqu'aux légendes urbaines et exotiques sur les mygales et autres alligators lutéciens.

De retour dans mon appart, et après un check-up de mes murs - ok, clean ! Go ! - je me réinstallais devant l'ordi. Une heure plus tard, une souris passait dire bonjour à mes plantes, sur le rebord de ma fenêtre. Ce qui valu à mes voisins d'entendre résonner à nouveau dans la cour de mon immeuble un joli et distingué ahhh ! Putain de bordel de merde !

Et le passage sur le célibat promis dans le titre de cette note me direz-vous ? Eh bien je pense qu'il en est question tout au long de l'article. Puisque j'ai flippé toute seule comme une grande.

Je crois que je préfère encore les araignées de la maison de mes parents...

19:54 Publié dans Maison | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.