Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

23 août 2012

Trottoir

Dans mon "autre ville" il y a un pilier de bar, pauvre bonhomme amoché, connu pour mendier l'alcool qu'il ne peut plus payer, qui a assez d'humour pour tendre la main en disant "c'est pour m'acheter du yaourt, c'est pour m'acheter du yaourt..." Et il en rit tout seul, doucement.

Les commentaires sont fermés.